topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/11/2012

Trop, c’est trop ?

 

Conseil_Ahoussou (34).JPG

Parmi les spots de campagne diffusés lors de la présidentielle de 2010, celui du PDCI, où l’on voit et entend un vieillard répéter sereinement la phrase : « trop, c’est trop », aura retenu notre attention.

« Trop, c’est trop », ne cessait-t-il de répéter, certainement pour dire au régime d’alors (celui de Laurent Gbagbo), que c’en était « trop » de sa gestion et qu’il fallait qu’il laisse à présent le pouvoir, à son parti, le PDCI.

Le PDCI-RDA, ce parti cinquantenaire, s’est allié au RDR de Ouattara pour affronter le FPI de Laurent Gbagbo. L’objectif immédiat était d’évincer celui-ci du fauteuil présidentiel, partager ensuite le gâteau, sans vraiment penser aux tournures que prendrait, dans un futur proche, cette alliance.

Mais comme toute alliance de dupes, aux contours imprécis, ces deux partis, seront vite rattrapés, chacun par ses ambitions politiques personnelles.

Il s’agit aujourd’hui de savoir si le PDCI continuera d’accepter le rôle de faire-valoir dans cette alliance, se contentant des miettes du butin de guerre. Il s’agit de savoir si le RDR, tolérera d’avantage les critiques de son allié, le PDCI, quant à sa gestion du pouvoir.

La récente « altercation » entre députés PDCI d’une part et députés RDR d’autre part, à l’hémicycle, a eu pour conséquence la dissolution – sans autres formes de procédures - du gouvernement Ahoussou Jeannot, par monsieur Ouattara. En ne reconduisant pas celui-ci, devrions-nous y voir la goutte d’eau de « trop » qui fait déborder le vase ?

Les évènements qui ont précipité la dissolution du gouvernement Ahoussou, nous éclairent.

Lisons entre les lignes de la déclaration du Secrétaire Général de la Présidence, suite à la dissolution surprise du gouvernement : « Il apparaît ainsi que cela (vote desgroupes parlementaires PDCI-RDA et UDPCI contre un projet de loi sur le mariage proposé par Alassane Ouattara, ndlr)pose donc un problème au niveau de la solidarité àl'intérieur de l'Alliance et du soutien de l'alliance au niveau parlementaire au gouvernement issu de cette alliance ».

Le PDCI se  laissera-t-il faire ? En tout cas, le clash avec son allié du RDR semble imminent.  

D’une part, nul n’est sans ignorer les grognements entendus ces derniers temps, au sein du PDCI au sujet de cette alliance, dans laquelle, certains militants estiment le PDCI lésé. D’autre part, la récente déclaration de son bureau politique du PDCI sur la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire, a été jugée « virulente » par le RDR, à l’égard du gouvernement et de son patron, Alassane Ouattara.

De même, les prochaines joutes électorales (municipales et régionales) laissent les apparaitre des dissensions jusque-là étouffées entre les deux partis.

Au regard de ce qui précède, on peut sans nul doute, affirmer que cette alliance de partis qui se sont associés pour semer le chaos en Côte d’Ivoire, n’est pas loin d’imploser. A moins que monsieur Ouattara, ne leur jette à nouveau quelques belles parts du « gâteau » pour qu’ils la ferment pour de bon.

Comme on peut le constater, quelques nouveaux morceaux du gâteau à manger, ne seront pas de trop pour le PDCI.

Vous avez entendu « trop, c’est trop » ?

Marc Micael

http://afriquemergente.ivoire-blog.com/

 

 

19:32 Publié dans La Riposte | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.