topblog Ivoire blogs

12/01/2013

Assièhoussou* !

 

Ahoussou-Dao2.jpg

 

Il était une fois en ouattarandie, au royaume de l’empereur Ouattara 1er,

Des ministres dont Ahoussou était le premier.

 

Mais Ahoussou n’était pas l’homme qu’il lui fallait.

Alors l’empereur le chassa sans vergogne du palais.

 

Ahoussou, ivre de rage,

Se retrancha aux confins de son village,

Fit des imprécations contre son monarque ingrat,

Pour qu’advienne que pourra !

 

Un jour, pris - peut-être - de remords,

L’empereur, Ouattara 1er rappela à ses côtés Ahoussou, le sujet banni

Le ressuscitant - du coup - du « séjour des morts ».

Ahoussou ne cracha pas sur ce « pain béni »,

Fut-ce, cette-fois, pour laver les assiettes à son mentor

 

Et, comme des chiens qui retournent à leurs vomissures,

Le monarque et son vassal ravalèrent leur dignité.

En ouattarandie, comme jadis, au royaume des tyrans patentés,

La lâcheté et la couardise, étaient sans commune mesure.

 

Ainsi, au royaume de l’empereur Ouattara 1er, des modèles comme Ahoussou,

Il y en avait, et le monarque les aimait.

Des gens encore plus passionnés par une cupidité sans égal

Que par une conviction en un quelconque idéal,

Des gens dont la foi vacille face à des sacs à sous,

Il les aimait.

 

Mais, oh calamité !

Ouattara 1er, le despote, aimait aussi répandre le sang avec une sauvage cruauté

C’était surtout l’un de ses extraordinaires « talents ».  

En fait, ce suzerain était dans son genre, un « génie » ambulant

 

Mais pas n’importe lequel des génies: un véritable assièhoussou* !

Là-bas, au pays des anciens, l’on dit toujours que tout ce que t’offre l’assièhoussou,

Il te le fera payer au prix fort, le moment venu.

Alors comme Ahoussou, nous voilà prévenus.

 

Paroles Noires

 

* génie maléfique (en langue baoulé)

Les commentaires sont fermés.