topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

21/08/2013

ALLIÉ ZÉLÉ

ALLIE ZELE.jpgA mi-mandat, le voilà candidat pour 2015. Conséquence immédiate: dans tous les « états-majors », c’est la veillée d’armes. Sauf au PDCI. Là-bas, il semble que l’heure est plutôt aux querelles intestines. Mais qu’arrive t-il à ce parti politique? Toute la question est là.

Entre l’octogénaire N’zuéba, l’impassible secrétaire général, Djédjé Mady, et le jeune et bouillant KKB, rien ne va. Au premier, on soupçonne de vouloir s’éterniser à la tête du parti, aux deux autres, de vouloir le « déboulonner » et « vendre le parti aux ennemis ». En attendant d’en avoir les certitudes, la guerre est ouverte.

N’allons pas nous immiscer dans une querelle de famille. Mais gardons-y les yeux ouverts. La vigilance nous l’impose. Le spectre de 2011, est encore trop présent. En 2015, nous n’avons pas le droit d’être surpris.

Certes, nous n’allons pas nous immiscer. Contrairement au RDR. Ce n’est plus un secret. L’existence ce parti au pouvoir, reste lié au soutien du PDCI. Son zèle démesuré, son activisme dans les querelles internes au PDCI, participe d’une volonté de maintenir Bédié sur le trône. De s’assurer – une fois de plus – le soutien du parti qu’il dirige. Avec à la clé, Alassane Ouattara, comme unique candidat du RHDP. Voilà tout l’enjeu.

Et, l’actuel président du PDCI, n’y est pas indifférent. Parlant de l’alliance avec les républicains, on a pu l’entendre marteler : « On ne change pas une équipe qui gagne ». Le message est clair. Même s’il est le seul à y gagner. En espèces sonnantes et trébuchantes. Bien entendu. Il est candidat au prochain congrès. Pour renforcer l’alliance, pour la perpétuer. N’en déplaise à certains, dont KKB. Ces « fauteurs de troubles », le RDR a, semble-t-il, juré de les combattre par tous les moyens. D’où qu’ils viennent. Qui qu’ils soient. Son mentor, Alassane Ouattara, doit réaliser un second mandat. Absolument. Voilà tout le sens de l’agitation de l’allié zélé. Même si, pour ce faire, le pays doit brûler. Advienne que pourra. Nous voilà interpellés.

  

Marc Micael

 

marcmicael@gmail.com

Les commentaires sont fermés.